Archipel Contact

Un autre visage de l'Indonésie

Flèche vers le bas

Préparez votre voyage en Indonésie

Les dernières actualités en Indonésie

Infos Covid-19

Depuis Avril 2022, les frontières indonésiennes sont de nouveau ouvertes sans quarantaine et le visa tourisme est disponible dans les plupart des aéroports internationaux du pays.

Informations pratiques

Toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage en Indonésie

1. Quand se rendre en Indonésie ?

Le climat

Le climat en Indonésie est tropical et équatorial, il fait chaud et humide toute l’année. La saison la plus humide s’étend entre novembre et mars : même si elles peuvent être abondantes, il ne s’agit pas de pluies de type moussons comme en Inde ou en Thaïlande. En Indonésie, il ne pleut que quelques heures, en fin d’après-midi ou la nuit en général, et cela n’empêche pas les activités, vous pouvez donc voyager pendant cette saison.

Le climat est plus sec et plus frais de mai à octobre, c’est aussi une bonne période pour s’y rendre.

Notre conseil : voyagez d’avril à juin car les rizières y sont les plus vertes. Ou bien en novembre et décembre pour échapper aux frimas européens et profiter de la saison des mangues ; vous serez en dehors de la haute saison (juillet/août et nouvel an).

Les températures

En Indonésie, il fait toujours bon ! Les températures varient peu tout au long de l’année : il fait entre 25 et 30 degrés selon les saisons.

Quant à la mer, sa température tourne généralement autours des 29 degrés, de quoi ravir les baigneurs, surfeurs, plongeurs, et autres amoureux de l’océan !

2. Quelles sont les formalités pour se rendre en Indonésie ?

Visa & taxes

Pour un séjour de moins de 30 jours, il n’y a plus de visa touriste obligatoire pour de nombreuses nationalités dont les français, belges, suisses, luxembourgeois, canadiens, etc. Les visiteurs doivent impérativement présenter un billet de retour afin de bénéficier de cette disposition, un aller seul ne suffit pas (source).

Il n’y a plus non plus de taxes à payer à l’aéroport, elles sont maintenant incluses dans le billet d’avion.

Passeport

Il doit impérativement être valable 6 mois après la date de retour (donc la date prévue du départ d’Indonésie), il doit également comporter au moins une page vierge pour les tampons.

Les vaccins

Il n’y a pas de vaccins obligatoires pour voyager en Indonésie, il est toutefois conseillé de mettre à jour ceux inclus dans le calendrier vaccinal.

Dans certaines zones rurales d’Indonésie, le traitement anti-paludisme peut être recommandé (consultez le site de l’Institut Pasteur).

3. Est-il dangereux de voyager en Indonésie ?

De manière générale : non, l’Indonésie n’est pas un pays dangereux. Les indonésiens sont même connus pour être un peuple accueillant, chaleureux et ouverts.

Seule la région à l’Est de la Papouasie est déconseillée aux touristes. Pour plus d’informations, consultez le site France Diplomatie.

Conseil

Les ressortissants français peuvent, avant leur voyage, s’inscrire sur Ariane, site de France Diplomatie.

Au cours de votre voyage, et si la situation du pays le justifie, vous recevrez par e-mail ou SMS des informations et des consignes de sécurité.

Santé

Dans les grandes villes et certaines stations touristiques, les infrastructures sanitaires privées sont satisfaisantes, équipées de matériel moderne.

Par contre, elles restent très chères et il est fortement conseillé aux touristes étrangers de souscrire une assurance médicale avant leur départ. Sans cela, ils devront régler la totalité des frais médicaux avant de pouvoir être soignés.

Les hôpitaux publics ou les médecins de villages ne sont pas recommandés.

L'eau

L’eau n’est pas potable en Indonésie, il vous faudra boire uniquement de l’eau en bouteille ou en gallon.

4. Quel est le coût de la vie en Indonésie ?

Change

Consultez le taux de change sur XE.

La monnaie locale s’appelle la roupie indonésienne, la rupiah.

Evitez de changer vos devises chez les petits changeurs, nous vous recommandons plutôt les sociétés PT Central Kuta ou encore Bali Maspit Jinra AMC.

Vous trouverez dans les grandes villes, les aéroports et dans les zones touristiques à Bali, des distributeurs d’argent (ATM). En dehors des zones touristiques, prévoyez une petite provision.

De manière générale, si vous payez avec une carte VISA, on vous comptera une petite commission, mais cela reste très pratique, de plus en plus de boutiques sont équipées.

Le marchandage

Dans beaucoup de régions d’Indonésie et à Bali notamment, le marchandage est normal. Il ne faut pas vous sentir gênés, les Balinais eux-mêmes marchandent. Sur les marchés ou dans les petites boutiques, les prix ne sont pas fixes. Soyez tout de même raisonnable, tout le monde doit y trouver son compte.

Il n’y a, par contre, pas de marchandages dans les supérettes, les hôtels, restaurants, etc.

Exemples de prix

Consultez le taux de change sur XE.

  • Un petit hôtel bon marché : moins de 300 000 Rps la nuit pour 2 personnes
  • Une bouteille d’eau : 10 000 Rps
  • Une bière locale : 35 000 Rps
  • Une course de 10 mn en taxi : 20 000 Rps
  • Un Nasi Goreng (riz frit) dans la rue : 15 000 Rps
  • Un restaurant proposant des plats indonésiens et européens dans des stations comme Sanur ou Ubud : entre 50 000 et 70 000 Rps pour un plat
  • Un restaurant chic : à partir de 250 000 Rps par personne (hors boissons)
  • Un verre de vin dans un restaurant chic : environ 150 000 Rps
Les pourboires

Ils ne sont pas obligatoires, mais il est d’usage de laisser des pourboires au restaurant, après un massage, pour les porteurs à l’aéroport, pour votre guide et/ou votre chauffeur, etc.

5. Quelle heure est-il en Indonésie ?

En été, le décalage horaire entre Bali et l’Europe est de 6 heures ; et en hiver il est de 7h.

A noter : le pays s’étend sur 3 fuseaux horaires :

  • UTC+07 : la partie ouest de l'Indonésie suit « l'heure de Ouest ». Elle est connue sous le nom de “Waktu Indonesia Barat” (WIB). Sumatra, Java , l’Ouest et le centre de Kalimantan sont concernées.
  • UTC+08 : la partie centrale de l'Indonésie suit WITA (Waktu Indonesia Tenga) : Bali, Sulawesi, l’Ouest et l’Est de Nusa Tenggara (Lombok, Sumba, Sumbawa, Flores, etc.) ; le Sud, le Nord et l’Est de Kalimantan.
  • UTC+09 : l’horaire de la région Est (WIT, Waktu Indonesia Timur) : les Moluques et la Papouasie.

6. Voyager en fonction des cérémonies

Pays multireligieux, l’Indonésie offre une fête par religion ! Le jour de Noël est donc férié, tout comme le Nouvel An Chinois et la naissance de Buddha.

Celles-ci n’ont pas d’incidence sur les séjours des voyageurs, d’autres sont à prendre en compte.

Nyepi

Nyepi est la fête la plus importante à Bali et surtout la plus atypique, elle est appelée le ‘jour du silence’. On dit que ce jour-là, le maître de l’enfer, Yama, va ouvrir grand ses portes et lâcher toute une horde de démons sur Bali.

La veille, lorsque la nuit tombe, c’est la fête : les Balinais font le plus de bruit possible avec des pétards ou des gongs et paradent dans les rues avec les Ogoh-Ogoh, d’immenses statues en papier mâché qui doivent effrayer les démons afin de les inciter à quitter l’île.

Le lendemain, jour même de Nyepi, tout le monde doit rester chez soi, méditer et prier, en respectant des prescriptions strictes : jeûner, ne pas faire de bruit, ni utiliser d’électricité. Face à ce silence et à toutes les rues vides, les rares démons restés sur l’île penseront que l’île est déserte et s’en iront.

Toute activité est complètement stoppée ce jour-là : il est absolument interdit de sortir de chez soi ou de son hôtel. Tout est fermé, même l’aéroport ne fonctionne pas. Vous pouvez tout de même séjourner sur l’île car les hôtels s’organisent et vous permettent de profiter des installations, jardins, piscines, spa, un roomservice sera prévu pour les repas, mais vous ne pourrez pas aller à la plage ce jour-là, ni vous déplacer.

Idul Fitri

Pendant une dizaine de jours chaque année, il est plus difficile de voyager sur l’île de Java car ce sont les fêtes d’Idul Fitri (Lebaran) qui clôturent la période de Ramadan. Toutes les familles se réunissent et les trains, bateaux, avions, routes sont pris d’assaut, tout est complet et il est assez difficile de se déplacer. De plus, les sites touristiques sont fermés, l’île est en fête et en vacances !

Les dates varient chaque année et peuvent être consultées sur le site officiel.

Les cérémonies à Sulawesi

Si vous prévoyez de visiter le Pays Toraja à Sulawesi, il serait dommage de rater les impressionnantes cérémonies funéraires, de grandes fêtes qui durent plusieurs jours. Ces rites funéraires font partie intégrante de la vie quotidienne des gens de la région.

Il faut éviter de séjourner le samedi et le dimanche car en principe, les cérémonies ne sont pas organisées pendant le week-end.

7. Quelles sont les spécialités culinaires en Indonésie ?

Les spécialités

La cuisine indonésienne est très riche et diversifiée de par ses nombreuses îles et ethnies. L’aliment de base, comme partout en Asie, reste bien sûr le riz.

Le plat le plus connu et le plus répondu est certainement le Nasi goreng : un riz frit aux légumes et au poulet ou crevettes ou poisson selon les goûts et les coutumes de chaque région.

Similaire, le Nasi campur est un plat parfait pour déguster les spécialités locales. Il est composé de riz blanc et de petites portions de plein d’autres mets (légumes, viande, tofu, œufs, etc.).

Pour les amateurs de viande, le bœuf rendang, est originaire de l’île de Sumatra. Mijoté pendant des heures dans du lait de coco et des épices, c’est un vrai délice ! Il y a aussi le fameux Babi guling balinais : un cochon roti à la broche que l’on partage souvent à l’occasion d’une fête ou d’une cérémonie.

Côté végétarien, le Gado gado vous séduira : de savoureux légumes épices servis avec une sauce aux cacahuètes.

On trouve également un large choix de nouilles, de soupes, de brochettes. Et bien sûr, de succulents poissons et fruits de mer frais puisque que la pêche traditionnelle reste une activité principale dans l’archipel.

Où manger ?

Sur les îles comme Bali ou les villes les plus visitées, il y a un large choix de restaurants aux alentours des hôtels c’est pourquoi nous il n’est pas conseillé de prendre des formules ‘pension complète’ ou ‘demi-pension’.

Streetfood, warungs (petites échoppes), restaurants traditionnels ou européens, chics ou moins chics, vous aurez l’embarras du choix !

Dans les zones plus reculées, vous pourrez goûter les spécialités locales dans les warungs ou chez vos hôtes.

Voir notre section exemples de prix

8. Comment se déplacer en Indonésie ?

La conduite

La conduite en Indonésie, à gauche, est dangereuse. Mauvais état des routes, inconscience des motocyclistes qui s’insèrent dans la circulation sans même tourner la tête, nombreux chiens errants, charrettes de tout type, manque de signalisation de jour comme de nuit, etc.

Pour ceux qui décideraient tout de même de louer un véhicule, pensez à toujours avoir sur vous votre permis international (faire la démarche dans votre pays d’origine avant votre départ), y compris pour louer un scooter.

Les taxis

Conseillé pour les petits trajets aux alentours de votre hébergement. Préférez les taxis officiels et assurez-vous qu’ils utilisent un compteur, sinon, il vous faudra négocier.

Les transports en commun

Les transports en commun sont très mal organisés voir quasi inexistants sur des îles comme Bali par exemple. Il n’y a pratiquement pas de bus en circulation. Les locaux utilisent des petites camionnettes, les bemos, où ils montent à plusieurs afin de partager les coûts des trajets entre les villes et les villages. Les horaires sont très aléatoires et les vans sont peu confortables.

Au niveau du train, l’île de Java offre un réseau ferroviaire intéressant et bon marché, il vous permettra de traverser de grandes distances de Java à Jogjakarta, de Jogjakarta à Surabaya ou à Malang, etc.

D’île en île

Pour les transferts inter-îles, plusieurs possibilités se présentent en des trajets souhaités : les Speedboats (bateaux rapides), les ferrys ou les trajets en avion.

Les vols intérieurs sont très nombreux et assez bon marché en Indonésie, ils permettent de rejoindre les grandes villes des îles ou de changer d’île. Depuis 2018, aucune compagnie Indonésienne n’est sur la liste noire de l’UE (consultez la liste officielle).

Sur chaque île

Le moyen le plus accessible et pratique pour se déplacer entre les villes touristiques ou les villages les plus reculés reste la voiture avec chauffeur.

Et afin de profiter au maximum des trajets entre chaque étape, l’idéal est d’inclure des visites en cours de route : le pays se prête très bien à ce type de séjour. En effet, en Indonésie, on raisonne en temps de route plutôt qu’en kilomètres (comptez 30 à 40 km/h en moyenne en voiture). Il est donc beaucoup plus intéressant d’organiser des séjours itinérants que de rayonner depuis une seule étape.

Dans ce cas, nous conseillons vivement un guide local qui vous accompagnera dans votre itinéraire. En partageant sa culture et ses traditions, il vous donnera les clefs du voyage et transformera celui-ci en une véritable expérience humaine.